Category Archives: Prêt Immobilier

Prêt immobilier: profiter de la chute des taux

Pour devenir propriétaire, vous pouvez faire recours à un crédit immobilier. C’est en effet un emprunt qui permet de financer la totalité ou une partie de votre achat immobilier. Le prêt immobilier peut être soumis à deux sortes de taux, dont le taux fixe et le taux révisable. Actuellement, une baisse considérable des taux d’intérêt permet aux emprunteurs de faire une acquisition très bénéfique.

Baisse des taux d’intérêt, quel taux choisir

taux de rachat de créiditBien que les taux soient en baisse, vous pouvez choisir entre un taux fixe ou un taux variable. Il faut cependant connaitre que pour un taux fixe, vous serez à l’abri des hausses des taux, et que vous pourrez investir sur un taux plus bas sur du long terme. En ce qui concerne le taux variable ou taux révisable, votre contrat de prêt sera révisé en fonction de la hausse ou de la baisse des taux. Si le taux d’intérêt baisse encore, cela implique que vous pourrez en profiter. Si par contre le taux est en hausse, votre taux de remboursement sera aussi en hausse. Toutefois, un taux révisable peut être capé, c’est-à-dire qu’il sera modifiable, mais avec une limite qui est généralement entre 1 à 3 %.

Les avantages de la baisse des taux

Les investisseurs en crédit immobilier sont les plus avantagés, mais cela permet aussi aux établissements bancaires de garder ses débiteurs et même d’augmenter leur chiffre. Par ailleurs, la baisse des prix immobiliers offre l’opportunité aux ménages de « regagner en pouvoir d’achat immobilier ». En effet, cette baisse reste une porte ouverte pour les particuliers, du moins avant la hausse du taux d’intérêt. Il faut également souligner que cette baisse permet aux emprunteurs immobiliers de renégocier leur contrat. La baisse des taux est une opportunité à saisir pour faire une demande de rééchelonnement des prêts. Il est à noter que pour les prêts à taux variable, il est possible de passer à un taux fixe, donc, la baisse des taux actuelle est un moment propice pour profiter d’un meilleur taux.

Le montant du crédit immobilier a encore diminué jusqu’à présent

Tandis qu’en juin 2013, les médias diffusaient que les montants de crédit immobilier étaient plus faibles depuis les années 40, en juin 2014 le résultat a été battu de 27 points. Ce qui veut dire que le taux de crédit immobilier poursuit encore sa descente.

Les sommets qui n’en cessent plus de descendre

montant du crédit immobilierEn juin 2013, la chute du montant moyen de crédit immobilier à 2,9% avait même été annoncée au journal. Le résultat à la diminution de juin 2013 a été battu de 27 points en un an. Il faut rappeler que les montants moyens sont au-delà de 5,5% au premier semestre 2001. Ils étaient baissés sous la barre des 3,5% à la fin 2005, pour rehausser exponentiellement au-dessus de 5% en octobre 2008. La diminution s’est amorcée jusqu’en octobre 2010 afin d’atteindre approximativement de 3,4% de moyen.

Les effets sur le délai et le montant

Si le montant baisse, le taux du crédit immobilier diminue également. Face à cette situation, les foyers se comportent de deux façons: il existe ceux qui savent profiter pour acheter avec des mensualités faibles. Mais il y a aussi ceux qui en profitent afin de s’offrir ce qu’il ne pouvait pas souhaiter avec des montants élevés. Le constat démontre une production en hausse de plus 9,9% en ce qui concerne le taux global prêté, et de plus 8% en matière de nombre de contrats signés. En juin 2014, le délai moyen des crédits prêtés s’élève de 4 mois relativement à mai 2014. Toutefois, le montant relatif moyen ne change que très peu. Les établissements bancaires exploitent de faibles montants pour attirer les consommateurs qui n’auront pas le risque de contracter à un rachat de crédit après ou autrement dit, pour que les emprunteurs ne soient plus tombés dans une situation de surendettement. Les banques acceptent donc de faibles mensualités pour fidéliser leurs clients.

Juillet 2014: Toujours la baisse du coût des prêts immobiliers

Étudiée en mars 2014, la diminution des montants des prêts immobiliers n’a cessé de se continuer depuis. D’après une enquête portant sur le crédit logement, ces montants se sont évalués en moyen à 3,54% en Juillet, tandis que 3,60% en juin. Un nombre qui s’évoque des records atteints en janvier 2014. Cette chute implique l’ensemble du marché, suivie d’une baisse importante des délais moyens des prêts accordés.

La grosse diminution des crédits octroyés

coût des prêts immobiliersEn tout cas, cette progression est accompagnée d’une grosse baisse du seuil des crédits accordés. Une autre enquête de l’observatoire crédit logement CSA, déclaré, approuvait que le coût des prêts immobiliers octroyés par les établissements bancaires ait chuté au premier semestre, avec une diminution de 33,1% relativement au semestre correspondant de 2014. Il en faudra, bien entendu, plus pour restituer la vie de ce secteur. Dans l’ensemble de l’année 2014, ces prêts immobiliers octroyés par les institutions bancaires devraient s’augmenter entre 110 et 120 milliards d’euros.

La conséquence de la baisse

Les montants des prêts immobiliers poursuivent à diminuer. Ce qui reprend relativement de capacité d’achat aux foyers emprunteurs dans presque toute la France. Cependant, les établissements bancaires ont affermi leurs formalités d’octroi. Ils acceptent le bon montant à ceux qui possèdent d’une considérable capacité d’épargne. Désormais, les demandeurs s’endettent à 3,70% sur 15 ans en moyenne et à 4% sur 20 ans. Cette décroissance permet aux foyers d’épanouir doucement leur pouvoir d’achat d’immobilier.

Actuellement, le participant à une acquisition immobilière a l’obligation de prouver d’un travail stable, bénéficier d’un apport personnel plus important et se conformer aux montants d’endettement déterminés par les établissements bancaires. Ceux qui disposent d’une capacité d’épargne plus élevée auront la chance de profiter de coût encore plus intéressant. Il suffit alors d’augmenter l’épargne afin de bénéficier le taux plus attractif dans le secteur immobilier. Toutefois, avant de s’engager à contracter un prêt immobilier, il est préférable de jouer la concurrence entre les établissements financiers.

Quels sont les règles d’or du prêt immobilier?

Une offre de crédit immobilier oblige le prêteur à respecter les conditions prescrites durant une période de trente jours après que la réception de l’offre par le débiteur. En principe, les règles générales ainsi que les assurances proposées par la banque sont communiqués avec le contrat de prêt. Après la réception, l’emprunteur devra vérifier la durée de carence, c’est-à-dire la période durant la quelle l’assurance ne prend pas en charge le prêt. En effet, il existe plusieurs types de crédits immobiliers permettant de financer l’achat d’un bien immobilier, d’une maison. Les deux parties prenantes ; l’emprunteur et le prêteur devront respecter les conditions.

Les règles générales d’un prêt immobilier

règles d'or du prêt immobilierEn principe, un prêt immobilier doit servir à financer un projet de construction de logement, des travaux de rénovation dont le montant inférieur est à 21 500 £, l’achat d’un terrain destiné à accueillir un logement, l’achat d’un logement d’habitation ou à usage mixte, la location avec promesse de vente ou la location vente. Les achats dans le cadre d’une activité professionnelle sont exclus de cette offre. En outre, l’emprunteur devra essayer de comprendre ou de savoir le raisonnement du banquier, qui raisonne de manière très basique. Certains banquiers, en plus des garanties contre l’insolvabilité du client, procèdent à la vérification de la situation financière du demandeur. Dans ce cas, trois critères sont utilisés, dont l’apport personnel du demandeur, les ressources ainsi que les autres revenus disponibles. En effet, c’est ce qu’on appelle la règle de trois bancaire. Le dernier élément ayant une très grande importance aux yeux du banquier c’est l’ancienneté du compte bancaire, car ceci permet de savoir les informations basiques de l’emprunteur.

Les règles de l’offre de prêt

L’offre de prêt est un document élaboré par le prêteur et à fournir à l’emprunteur. Ce document regroupe nombreuses informations dont le nom de l’emprunteur et le nom du prêteur, la nature du crédit et sa destination, le montant du crédit, les modalités de fonctionnement, le coût total du crédit, le tableau d’amortissement à propos du projet à financer, l’évaluation des différents frais. Les garanties exigées par le prêteur, la durée de validité de l’offre, ainsi que les conditions de transfert du crédit devront apparaître dans le même document.